La Haute Autorité de Santé a mis à jour en avril dernier son Référentiel de Certification de l’Information Promotionnelle, modifiant sensiblement les règles du jeu. Elle publiera d’ici la fin de l’année une analyse de son impact sur les prescriptions des professionnels de santé.

 

35_Logo HAS

La Charte de la « visite médicale »

Depuis 2004, l’activité des laboratoires pharmaceutiques visant à la promotion de médicaments auprès des professionnels de santé – dite « visite médicale » – doit être certifiée conformément à un référentiel de la Haute Autorité de Santé. Ainsi, une Charte de qualité de la visite médicale a été signée entre les pouvoirs publics et les industriels, encadrant les pratiques promotionnelles des laboratoires pharmaceutiques concernant les médicaments remboursés. Cette charte définit notamment les principes à respecter en termes d’information délivrée aux professionnels de santé, de déontologie (interdiction des cadeaux et avantages…) ou de formation des personnes en charge de la promotion des médicaments.

 

De nouvelles règles

Ce référentiel est aujourd’hui actualisé : ses règles sont étendues à toute forme d’action promotionnelle et à tous ses acteurs, notamment les prestataires de visite médicale, et renforcées en termes de contenu des messages et d’organisation des visites.

 

La HAS produira par ailleurs d’ici la fin de l’année, une analyse de l’impact des pratiques promotionnelles des laboratoires sur les prescriptions des professionnels de santé, en s’appuyant également sur la littérature internationale et en se basant sur les pratiques d’autres pays.

 

Source : HAS

Pour en savoir plus consultez le site de la HAS ou consultez le nouveau référentiel de certification de l’activité d’information par démarchage ou prospection visant à la promotion des médicaments

 

 

 

Mise en ligne le 10 avril 2017